Taux élevé de sucre dans le sang pendant la grossesse

Augmentation de la glycémie pendant la grossesse - que faire? Beaucoup de femmes enceintes posent cette question lorsqu'elles découvrent les résultats de leurs tests. Le taux de sucre très élevé pendant la grossesse est le diabète gestationnel. Contrairement au diabète ordinaire, le diagnostic n'est pas fait pour la vie. Après la grossesse, lorsqu'un taux de glucose normal est établi, un diagnostic similaire est supprimé.

L'augmentation de la glycémie pendant la grossesse est un phénomène plutôt dangereux pour la femme elle-même et pour la santé de son bébé à naître. Le fœtus peut rapidement et fortement prendre du poids. À l'avenir, cela sera associé au problème de l'accouchement, ainsi qu'à l'hypoxie, lorsque l'enfant n'a pas assez d'oxygène. Mais les méthodes modernes de traitement de telles affections aident non seulement à normaliser le sucre, mais réduisent également le risque de pathologies chez le bébé et sa mère.


Des études ont montré qu'un taux élevé de sucre dans le sang chez les femmes enceintes pouvait déclencher un diabète à l'avenir. Mais si vous adhérez à une nutrition adéquate, si vous menez une vie saine, si vous refusez les produits nocifs, le diabète gestationnel n’est pas si effrayant.

Raisons de l'augmentation du sucre

Normalise le taux de sucre dans le sang de l'hormone bien connue, comme l'insuline. Il est produit par le pancréas et l'insuline transforme le glucose et le transfère à travers les cellules. C'est alors que le niveau de sucre après avoir mangé diminue.

Au cours d'une situation intéressante, des hormones spéciales sont produites qui agissent exactement de manière inverse. Par conséquent, la glycémie des femmes enceintes est surestimée relativement souvent. La congestion du pancréas augmente et, à certains moments, il ne peut pas pleinement remplir sa mission. Une augmentation du taux de sucre dans le sang pendant la grossesse peut perturber le métabolisme normal de la future mère et du bébé. Dans sa forme pure, le glucose passe dans le placenta et est inclus dans le sang, tandis que le petit pancréas du fœtus en développement ne peut pas supporter un excès de glucose. Beaucoup plus d'insuline est libérée, ce qui provoque l'absorption maximale du glucose. En conséquence, toute cette "richesse" est stockée dans la graisse.

Facteurs de risque de diabète gestationnel

Environ 3 à 10% des femmes enceintes sont confrontées à un problème tel qu'une augmentation de la glycémie pendant la grossesse. Généralement, ces mères représentent un groupe à haut risque qui présente certains problèmes de santé:

  • Obésité de 3-4 degrés,
  • type de diabète gestationnel présent plus tôt
  • sucre dans l'urine
  • ovaire polykystique,
  • la présence de diabète chez les parents sanguins.

Les médecins notent également certains facteurs qui réduisent le développement d'une affection similaire pendant la grossesse. Donc

Si une femme tombe enceinte avant l'âge de 25 ans, si son poids est stable, si elle n'a jamais subi de test de glycémie et si sa famille n'a pas souffert de diabète, la possibilité d'une augmentation du nombre de postes intéressants devient minimale.

Symptômes du diabète

Si une femme enceinte a un taux de sucre élevé dans le sang, cela peut ne pas être remarqué, la maladie se présente souvent sous une forme bénigne. C'est pourquoi il est important d'effectuer systématiquement un test de glycémie pendant la grossesse. Et si un spécialiste trouve que le sucre est élevé, il vous prescrira une étude supplémentaire sous la forme d'un test de sensibilité au glucose. Mais dans la plupart des cas, les obstétriciens-gynécologues qui observent les femmes enceintes n'attendent aucune dérive et prescrivent une analyse détaillée pendant une certaine période.

Avec des indicateurs normaux, la glycémie sera à un niveau compris entre 3,3 et 5,5 mmol / l, mais même si un tel indicateur a un taux de sucre de 5,4 pendant la grossesse, ce sera la raison de la nouvelle analyse. En cas de diminution de la sensibilité au glucose, les indicateurs atteignent parfois le niveau de 7,1 mmol / l, mais les problèmes pathologiques peuvent être discutés lorsque le taux de sucre est supérieur ou égal à 7,1.

Un test sanguin de sucre pendant la grossesse est effectué d'une autre manière. Pour ce faire, effectuez un test d'hémoglobine glyquée. Un tel test montre la glycémie dans 7 à 10 jours et si le niveau de sucre pour cette période a été dépassé, le test l'indiquera certainement.

Les symptômes du diabète qui devraient alerter une femme enceinte peuvent être:

  • faim constante
  • mictions fréquentes et même incontrôlées,
  • tourmentant régulièrement la soif
  • problèmes de vision.

Mais ces symptômes n'indiquent pas toujours une augmentation de la glycémie pendant la grossesse. Habituellement, lors d’une situation intéressante, tous ces symptômes s’accompagnent et ils sont assez naturels.

Que faire

Une augmentation du taux de sucre dans le sang pendant la grossesse n’est pas un diagnostic fatal; vous devez donc respecter scrupuleusement toutes les instructions du médecin traitant afin d’assurer un taux de glucose normal, sans provoquer de dérapages dans l’état de santé.


Tout d'abord, vous n'avez pas besoin de vous limiter à la nourriture. Mais les repas devraient être petits et leur fréquence devrait être d'environ 5 à 6 fois par jour. Deuxièmement, il est nécessaire d’éliminer complètement les glucides nocifs, ce qui provoque de fortes augmentations spasmodiques du sucre. La proportion de glucides complexes devrait représenter environ 50% du volume total et les 50% restants devraient être répartis de manière égale entre les produits protéiques et les lipides.

Le sucre chez les femmes enceintes suggère également le besoin d'activité physique. Pour ce faire, vous devez souvent marcher et être à l’air frais. Un volume d'oxygène plus important pénétrera dans l'organisme, ce qui accélérera le métabolisme du fœtus. En outre, l'activité réduit la glycémie pendant la grossesse et aide également à éliminer les calories en excès.

Si les exercices, l'activité et un régime spécial prescrits par une diététiste ne donnent pas de bons résultats du meilleur côté des résultats, il peut être nécessaire de prendre de l'insuline. N'ayez pas peur de cela, car à la bonne dose, une telle hormone est absolument sans danger pour la femme enceinte et son bébé.


Une augmentation de la glycémie pendant la grossesse, qui nécessitera une administration continue d'insuline, doit être contrôlée davantage à la maison. Pour ce faire, vous devriez acheter un glucomètre, qui est une méthode maison express pour détecter une augmentation du taux de glucose. N'ayez pas peur de cela, car les prélèvements sanguins sont effectués avec des scarificateurs jetables sans danger. Et vous pouvez trouver le résultat en quelques secondes.


S'il y a un régime avec une augmentation du taux de sucre pendant la grossesse, il y a suffisamment d'activité physique, sans que la mère ne s'embarrasse pas, vous ne devez pas avoir peur de l'accouchement naturel. La césarienne est facultative dans ce cas. Dans tous les cas, les médecins connaîtront la condition de la femme, toutes ses pathologies et seront en mesure de mener correctement le processus d'accouchement. Pendant cette période et après l’accouchement, le sucre sera contrôlé plusieurs fois par jour, de même que le rythme cardiaque du bébé.

Augmentation du sucre pendant la grossesse: causes.

Le diabète, qu'il s'agisse d'un diabète chronique connu de la femme avant la grossesse ou de la femme enceinte, est la principale cause d'hyperglycémie durant la grossesse. Pourquoi les femmes en bonne santé qui ne souffrent jamais de diabète ont-elles une augmentation du taux de sucre pendant la grossesse?

Normalement, le pancréas sécrète de l'insuline, ce qui aide à utiliser le sucre (glucose). Pendant la grossesse, l'action de l'insuline est inhibée par une hormone spéciale (lactogène placentaire), nécessaire pour que le bébé puisse recevoir une quantité suffisante de nutriments.

Si le niveau de glucose augmente légèrement et de temps en temps, c'est généralement la norme. Dans le diabète gestationnel, les hormones placentaires entraînent une augmentation du taux de sucre pendant la grossesse, ce qui peut avoir un effet négatif sur la condition du fœtus.

Non seulement le niveau de glucose joue un rôle, mais aussi la façon dont le corps le métabolise et réagit à un apport excessif. La glycémie à jeun peut rester normale, c'est pourquoi un test de tolérance au glucose est utilisé pour diagnostiquer plus précisément l'hyperglycémie pendant la grossesse. Voir «Test de tolérance au glucose».

Augmentation du sucre pendant la grossesse: conséquences.

Une augmentation du taux de sucre dans le sang pendant la grossesse peut entraîner des problèmes de santé chez la femme et son bébé.

Une glycémie élevée augmente le risque de malformations fœtales, mais principalement jusqu'à 10 semaines de grossesse. Le diabète gestationnel survient généralement au cours de la seconde moitié de la grossesse, mais dans le cas du diabète chronique, vous devez surveiller de près votre glycémie et la réguler dès les premiers jours de la grossesse.

Avec l'augmentation de la glycémie chez les femmes enceintes, une macrosomie se développe souvent - un poids foetal important au moment de la naissance. La macrosomie complique la naissance naturelle, augmente le risque d'interventions médicales, y compris la césarienne, ainsi que le risque de complications pour la mère et l'enfant.

Polyhydramnios peut se développer, ce qui peut conduire à la naissance prématurée d'un bébé ou causer des problèmes pendant l'accouchement.

Une augmentation du taux de sucre chez les femmes enceintes augmente le risque de prééclampsie (affection assez grave) et d’hypertension (pression artérielle élevée).

Le taux de sucre normal dans le sang de la mère suggère son niveau normal chez l'enfant. Si le taux de sucre est élevé chez une femme enceinte, le niveau du bébé est également élevé et, après la naissance, il diminue fortement, ce qui peut nécessiter un traitement.

Si le taux de sucre dans le sang pendant la grossesse était élevé, le bébé serait plus susceptible de souffrir de jaunisse après la naissance.

Augmentation du sucre pendant la grossesse: que faire.

Si une femme enceinte a remarqué une augmentation de la glycémie à jeun ou présente des symptômes de diabète (soif, miction fréquente, faiblesse), vous devez contacter votre gynécologue et lui faire passer un test de tolérance au glucose.

Le test de tolérance au glucose est également recommandé à toutes les femmes enceintes pendant 24 à 28 semaines. S'il existe des facteurs de risque de diabète gestationnel (obésité, diabète chez des parents proches, etc.), un test de tolérance au glucose est effectué lors de la première visite chez le médecin.

Si le diabète gestationnel est diagnostiqué, un régime spécial est tout d’abord prescrit et doit être observé jusqu’à la naissance. Dans de rares cas, l'insuline peut être nécessaire.

Comment maintenir une glycémie normale pendant la grossesse.

• Surveillez votre alimentation. Limitez les aliments contenant du sucre (biscuits, bonbons, gâteaux, boissons sucrées, etc.).

• Assurez-vous de manger des aliments contenant des fibres alimentaires et des glucides complexes (légumes, grains entiers, légumineuses).

• Consommez suffisamment d'aliments protéinés (viande, poisson, œufs, lait, fromage) dans votre alimentation.

• Mangez souvent (jusqu'à six fois par jour) pour maintenir un taux de sucre sanguin constant.

• Préférez un régime alimentaire faible en gras.

• Exercice (s'il n'y a pas de contre-indications), cela aide à brûler l'excès de sucre.

La plupart des femmes atteintes de diabète gestationnel donnent naissance à des enfants en bonne santé, mais si le glucose n'est pas contrôlé, le risque de complications augmente.

Si la future mère n’avait pas de diabète chronique, l’augmentation du taux de sucre pendant la grossesse est un phénomène temporaire qui disparaîtra après l’accouchement. Cependant, ces femmes doivent surveiller périodiquement leur glycémie après la grossesse car elles risquent davantage de développer un diabète de type 2 à un âge plus avancé.