Athérosclérose: symptômes et traitement chez l'adulte

L'athérosclérose est une maladie vasculaire polyétiologique chronique, qui s'accompagne de dépôts de lipides dans leur coquille interne, du développement de processus inflammatoires chroniques, ce qui entraîne divers troubles circulatoires prononcés en raison du rétrécissement de la lumière vasculaire ou de la formation de caillots sanguins.

L'athérosclérose est de plus en plus connue de la population moderne et, avec de mauvaises tactiques de traitement, elle peut avoir de tristes conséquences.

Ses manifestations initiales sont souvent effacées et les gens y prêtent rarement attention. Ils ne s'adressent au médecin que lorsque des complications surviennent. C'est pourquoi le sujet de l'athérosclérose est tout à fait d'actualité.

Pourquoi l'artériosclérose survient-elle?

Comme indiqué dans la définition même de l’athérosclérose, cette maladie a de nombreuses causes.

Bien entendu, chacun peut induire individuellement le développement de lésions vasculaires. Cependant, la combinaison la plus courante de trois raisons ou plus contribuant à un risque accru de morbidité.

Il existe donc trois groupes de facteurs de risque pour l’athérosclérose. Le premier groupe comprend des facteurs irréversibles.

Les personnes âgées de 40 à 50 ans sont les plus vulnérables, car leurs vaisseaux ne sont plus aussi forts et élastiques que dans leur jeunesse et les processus métaboliques sont souvent perturbés et déformés.

Prédisposition héréditaire - est l’une des premières places dans la liste des causes de l’athérosclérose. Les proches parents souffrent souvent d’athérosclérose dont les symptômes sont similaires et distinguent même les formes héréditaires de désordres du métabolisme lipidique, condition préalable au développement de la maladie.

Hommes - ils commencent à remarquer les premiers signes d'athérosclérose en moyenne 10 ans plus tôt et quatre fois plus souvent que les femmes en particulier.

Fumer - a un effet négatif direct sur les systèmes respiratoire et vasculaire. En raison de l'exposition constante à la nicotine, l'incidence de la bronchite chronique augmente. En cours de route, la nicotine réduit les propriétés élastiques de la paroi vasculaire, augmente sa perméabilité et détruit partiellement. C'est une excellente condition pour l'entrée de cholestérol athérogène dans la membrane des artères, puis pour la formation rapide de plaques d'athérosclérose.

Hypertension artérielle - avec cette pathologie, la pression artérielle augmente presque constamment et les vaisseaux sont dans un état spasmodique. Un spasme prolongé des artères entraîne l'épuisement de leur contractilité musculaire, destruction d'une partie des fibres de la choroïde, ce qui facilite encore la pénétration de l'excès de cholestérol et son dépôt dans la membrane interne des artères.

Le deuxième groupe de facteurs de risque est constitué de facteurs potentiellement ou partiellement réversibles. Une personne peut partiellement les affecter. Ce sont des facteurs tels que:

  • L'hyperlipidémie, l'hypercholestérolémie et l'hypertriglycéridémie sont une augmentation de la quantité de lipides (graisses), du cholestérol total et des triglycérides. C'est en raison de troubles du métabolisme lipidique que les premiers mécanismes pathologiques de la formation de plaques sont déclenchés, notamment par une augmentation du cholestérol associée aux lipoprotéines de faible densité.
  • Glycémie élevée (hyperglycémie) et diabète sucré - la quasi-totalité des patients diabétiques développent un certain nombre de complications au fil du temps, parmi lesquelles la microangiopathie et la macroangiopathie (lésions des petits et des gros vaisseaux), qui se développent sous l’effet de l’hypersensibilité des vaisseaux sanguins, occupent une place particulière dans l’athérosclérose. concentrations de sucre. Lorsqu'ils se produisent, les vaisseaux sont littéralement détruits de l'intérieur et il n'y a pratiquement aucun obstacle à la pénétration du cholestérol dans ceux-ci.
  • Une faible concentration de lipoprotéines de haute densité - le cholestérol associé à ce type de lipoprotéines est appelée "bonne" et sa quantité excessive ne conduit pas à la formation de plaques. Pendant le traitement, les médecins tentent d'augmenter les lipoprotéines de haute densité et de diminuer les protéines de basse densité (athérogènes).
  • Le syndrome métabolique est une combinaison de symptômes, qui incluent le dépôt d'un excès de graisse dans l'abdomen (ou l'obésité du type moyen ou abdominal), une altération de la tolérance à la glycémie (son niveau instable, mais pas encore de diabète), une augmentation de la concentration de triglycérides et de l'hypertension,
  • Déséquilibre hormonal - les femmes de la période climatérique ainsi que celles souffrant de pathologies endocriniennes (hyperthyroïdie, maladie de Itsenko-Cushing) deviennent particulièrement sensibles à la maladie.

Et enfin, le dernier groupe de facteurs de risque - appelés "autres". Ceux-ci incluent les suivants:

  1. Les personnes qui passent le plus clair de leur temps au bureau, à l'ordinateur ou à la maison, prennent du poids plus rapidement, perdent de l'endurance et leur forme physique, deviennent labiles émotionnellement, leurs vaisseaux perdent leur force et leur élasticité et sont sujets aux spasmes. Tout cela est une porte ouverte pour le cholestérol.
  2. Expériences fréquentes - les situations stressantes affectent de manière négative tous les systèmes d'organes. Ils activent le système nerveux sympathique, ce qui conduit à la libération d'une énorme quantité d'adrénaline. L'adrénaline, à son tour, réduit fortement les vaisseaux sanguins. La récurrence fréquente de tels épisodes se reflète mal dans les muscles lisses des artères et entraîne les conséquences ci-dessus.

En outre, l’abus d’alcool appartient à ce groupe - l’alcool est par nature une toxine chimique. Avec un apport constant et systématique du corps, il détruit progressivement tous les tissus, perturbe leur métabolisme, y compris le métabolisme des lipides.

De plus, le cholestérol peut être déposé librement sous forme de plaques.