Diagnostic et traitement du diabète lada

Le diabète LADA est un diabète auto-immunitaire latent chez l'adulte. En anglais, une telle pathologie ressemble à du "diabète auto-immun chez les adultes". La maladie se développe entre 35 et 65 ans, mais dans la grande majorité des cas connus, elle est diagnostiquée chez des personnes âgées de 45 à 55 ans.

Il se caractérise par le fait que la concentration de glucose dans le corps augmente modérément. La maladie présente des symptômes similaires à ceux du diabète de type II.

Diabète LADA (son nom est obsolète, il s’appelle maintenant diabète auto-immunitaire dans la pratique médicale) et se distingue par le fait qu’il est similaire au premier type de maladie, mais que le diabète LADA se développe plus lentement. C'est pourquoi, dans les dernières étapes de la pathologie, il est diagnostiqué comme un diabète sucré de type 2.

En médecine, on parle de diabète MODY, qui désigne un type de diabète sucré de la sous-classe A, caractérisé par un caractère symptomatique, résultant de pathologies pancréatiques.

Sachant ce qu'est le diabète LADA, vous devez vous interroger sur les caractéristiques du cours de la maladie et sur les symptômes qui en indiquent le développement. En outre, vous devez savoir comment diagnostiquer une pathologie et quel traitement vous est prescrit.

Insulinothérapie

Le traitement médicamenteux principal est la sélection de doses adéquates d'insuline correspondant au stade de la maladie, à la présence de pathologies concomitantes, au poids et à l'âge du patient.

L'utilisation précoce de l'insulinothérapie aide à stabiliser les taux de sucre, à ne pas surcharger les cellules du pancréas (avec un travail intensif, elles s'effondrent rapidement), à arrêter les processus auto-immuns et à préserver les performances résiduelles de l'insuline.

Lorsque les réserves glandulaires sont maintenues, il est plus facile pour le patient de maintenir un taux de glucose sanguin normal et stable. De plus, cette «réserve» vous permet de retarder l’apparition de complications diabétiques et réduit le risque de forte baisse du taux de sucre (hypoglycémie). L'administration précoce de préparations d'insuline est la seule tactique correcte pour gérer la maladie.

Selon des études médicales, l’insulinothérapie précoce avec le diabète de Lada donne une chance au pancréas de produire sa propre insuline, bien qu’en petite quantité.

Le schéma thérapeutique, le choix des médicaments et leur posologie ne sont déterminés que par l’endocrinologue. L'automédication est inacceptable. Les doses de l'hormone au début du traitement sont minimisées.

Un traitement d'association avec des insulines courtes et prolongées est prescrit.

Thérapie de régime

En plus du traitement médicamenteux, le patient doit suivre un régime alimentaire pour diabétiques. La nutrition est basée sur le régime médical "Tableau N ° 9" selon la classification du Professeur V. Pevzner.

Le menu du jour met principalement l’accent sur les légumes, les fruits, les céréales et les légumineuses à faible indice glycémique (IG). GI est le taux de dégradation des aliments entrant dans le corps, de la libération de glucose et de sa résorption (absorption) dans la circulation systémique.

Ainsi, plus le niveau gastro-intestinal est élevé, plus le glucose pénètre rapidement dans le sang et la glycémie augmente.

Tableau succinct des produits à index glycémique

Les aliments autorisés qui sont indexés de 0 à 30, il est limité à manger des aliments avec un IG moyen (de 30 à 70)

Il est strictement interdit d’utiliser des glucides simples et rapides: desserts de confiserie, chocolat au lait et friandises, pâtisseries à base de pâte feuilletée, pâtisserie, pâte brisée, crème glacée, guimauve, confiture, confitures, jus conditionnés et thé en bouteille. Si vous ne modifiez pas le comportement alimentaire, le traitement ne donnera pas de résultats positifs.

Éducation physique

Une autre méthode importante pour normaliser les indices du sucre est l'activité physique rationnelle sur une base régulière.

L'activité sportive augmente la tolérance au glucose, car les cellules s'enrichissent en oxygène pendant l'exercice.

Les activités recommandées incluent la gymnastique, la forme physique modérée, la marche finlandaise, la natation dans la piscine. La formation devrait être appropriée pour le patient, sans surcharger le corps.

Symptomatologie

  • fatigue, impuissance,
  • vertige
  • dans certains cas, la température corporelle augmente,
  • taux élevé de sucre dans le sang
  • soif constante, à la suite de mictions fréquentes,
  • revêtement de la langue
  • odeur d'acétone de la bouche.

Cela peut se produire pendant la grossesse ou après la naissance du bébé. Chez les femmes adultes, le diabète auto-immun apparaît plus tôt que chez les hommes (environ 25 ans).

Recommandations

Comme pour les autres types de diabète, les patients doivent suivre les recommandations médicales:

  • obtenez un glucomètre et surveillez la glycémie plusieurs fois dans la paresse,
  • maîtriser la technique d'injection et injecter de l'insuline en temps voulu,
  • suivre les règles de la diététique,
  • Faire de l'exercice régulièrement
  • tenez un journal intime du diabétique, où sont consignés l'heure et la dose d'insuline, ainsi que la composition qualitative et quantitative de la nourriture consommée.

Il est impossible de guérir le diabète, mais une personne peut prendre le contrôle d’une pathologie pour améliorer sa qualité de vie et sa durée.

Consultation vidéo

Dans la vidéo suivante, l'expert parlera du diabète LADA - diabète auto-immun chez l'adulte:

Ainsi, le diabète LADA est un type insidieux de diabète difficile à détecter. Il est extrêmement important de reconnaître le diabète en temps opportun, puis, avec l'introduction d'une dose d'insuline, même modeste, l'état du patient peut être ajusté. La glycémie sera normale, des complications particulières du diabète peuvent être évitées.

Le diabète LADA est un diabète auto-immunitaire latent chez l'adulte. En anglais, une telle pathologie ressemble à du "diabète auto-immun chez les adultes". La maladie se développe entre 35 et 65 ans, mais dans la grande majorité des cas connus, elle est diagnostiquée chez des personnes âgées de 45 à 55 ans.

Il se caractérise par le fait que la concentration de glucose dans le corps augmente modérément. La maladie présente des symptômes similaires à ceux du diabète de type II.

Diabète LADA (son nom est obsolète, il s’appelle maintenant diabète auto-immunitaire dans la pratique médicale) et se distingue par le fait qu’il est similaire au premier type de maladie, mais que le diabète LADA se développe plus lentement. C'est pourquoi, dans les dernières étapes de la pathologie, il est diagnostiqué comme un diabète sucré de type 2.

En médecine, on parle de diabète MODY, qui désigne un type de diabète sucré de la sous-classe A, caractérisé par un caractère symptomatique, résultant de pathologies pancréatiques.

Sachant ce qu'est le diabète LADA, vous devez vous interroger sur les caractéristiques du cours de la maladie et sur les symptômes qui en indiquent le développement. En outre, vous devez savoir comment diagnostiquer une pathologie et quel traitement vous est prescrit.